Moustiers-Sainte-Marie ©T. VerneuilMoustiers-Sainte-Marie ©T. Verneuil

Moustiers-Sainte-Marie

Moustiers-Sainte-Marie puise ses racines dans une étroite relation entre l’homme et le milieu. Le village entouré de collines en restanques plantées d’oliviers se situe aux portes des Gorges du Verdon.

 

Un monastère pour origine

Des moines venus de l’île de Lérins, vers 433, s’abritent dans des cavités creusées dans le tuf et fondent un monastère. Fièrement logée en bordure du ravin, l’église Notre-Dame de Beauvoir, ou d’Entremont possède un porche roman, dominé par un petit clocher de même époque ; la porte de bois date de la Renaissance. A l’intérieur, les deux premières travées de la nef sont romanes, les deux autres gothiques ainsi que l’abside.

C’était autrefois « un sanctuaire à répit ». Selon la croyance populaire en certaines provinces, le « répit » est, chez un enfant mort-né, un retour temporaire à la vie le temps de lui conférer le baptême avant la mort définitive. Ayant été baptisé, l’enfant pourra de ce fait entrer en paradis au lieu d’errer éternellement dans les limbes où il serait privé de la vision de Dieu. Mais le répit n’est possible qu’en certains sanctuaires, le plus souvent consacrés à la Vierge (Notre Dame de Pitié Moustiers-Sainte-Marie) dont l’intercession est nécessaire pour obtenir un miracle.

Une étoile entre deux rochers

Un chemin calade, en pas-d’âne, jalonné d’oratoires conduit au sanctuaire. Comme pour renforcer l’aspect saisissant du site, une chaîne portant en son centre une étoile est suspendue en travers de la gorge. La légende en attribue l’origine à un chevalier de Blacas qui, au XIIème siècle, prisonnier en croisade, avait fait vœu d’accrocher une chaîne près de la chapelle s’il en réchappait.

Du gracieux désordre de toitures colorées dans la veine provençale surgit un haut clocher roman, égayé de trois étages de baies géminées d’inspiration lombarde ; l’église romane possède un choeur gothique à chevet plat.

Moustiers-Sainte-Marie ©T. Verneuil

La faïence de Moustiers

Les ressources du terroir et notamment la triade — eau, bois, argile fine — ont permis très tôt l’émergence d’une tradition potière.

En 1929, est ouvert le musée historique de la faïence. Actuellement, le Musée de la Faïence compte 5 salles où sont exposées les plus belles pièces du XVIIème siècle et contemporaines. La salle des terres vernissées vous présente des poteries historiques ainsi qu’un assortiment de pièces en terre telles que des tuiles vernissées, des canalisations, etc.

Aujourd’hui de nombreux maîtres faïenciers proposent des pièces de qualités aux décors originaux. L’activité faïencière et potière contribue au dynamisme économique régional ainsi que les produits de terroir tel que le miel, la lavande, et l’huile d’olive.

En savoir plus sur la faïence de Moustiers.

Curiosités architecturales et naturelles

  • Chemin des oratoires et chapelle Notre-Dame de Beauvoir ;
  • Grotte Sainte-Madeleine ;
  • Vieille ville et église paroissiale ;
  • Le sentier du patrimoine (aqueduc, remparts, chapelle Sainte-Anne) ;
  • Circuits pédestres de découverte du milieu naturel ;
  • Gorges du Verdon ;
  • Lac de Sainte-Croix.

Manifestations

  • Fête et pèlerinage du 8 septembre ;
  • Fête de la faïence.

Moustiers-Sainte-Marie ©Teddy Verneuil

Pour aller plus loin

Office du tourisme de Moustiers-Sainte-Marie www.moustiers.fr

Parc Naturel Régional du Verdonwww.parcduverdon.fr

Idées de randonnées :
Sentier de découverte de Tréguier : www.rando-alpes-haute-provence.fr/sentier-de-decouverte-de-treguier/

Pin It on Pinterest