Gorges du Verdon ©Teddy VerneuilGorges du Verdon ©Teddy Verneuil

Espaces naturels sensibles

Je prends le temps > Nature / Ecotourisme > Espaces naturels sensibles

Les Alpes de Haute Provence sont riches d’un patrimoine naturel, paysager et géologique d’une très grande qualité, mais aussi fragile. Partez donc à la découverte de nos espaces naturels sensibles !

Certains espaces sont en effet vulnérables face à l’urbanisation et à d’autres activités humaines.

Ces sites que vous explorez sont aussi un cadre de vie unique pour les habitants. Pour les préserver, le Conseil Départemental les a recensé dans un atlas en vu de les aménager. Ce sont les espaces naturels sensibles, des lieux magnifiques et fragiles.

Espaces naturels sensibles

Un Espace Naturel Sensible (ENS) est un site qui a un intérêt biologique et paysager exceptionnel. Fragile, il peut être menacé par les activités économiques ou de loisirs. Il a donc besoin d’être protégé et géré afin que sa découverte par le public se fasse sans le mettre en péril.

Le Département a établi un atlas de 118 sites à protéger. Parmi ceux-ci, 34 ont été classés prioritaires en raison de leur richesse écologique et géologique, de leur valeur paysagère, patrimoniale et identitaire, et de leur fragilité.

Les Espaces Naturels Sensibles sont aménagés par le Département et des collectivités territoriales.

14 lieux ont d’ores et déjà été aménagés. A vous de les parcourir, de les contempler afin de nous aider à les protéger !

Espace naturel sensible : Les Mourres à Forcalquier ©Teddy Verneuil
Espace naturel sensible : Les Mourres à Forcalquier ©Teddy Verneuil

Des sites à visiter

Pour en savoir plus sur chaque espace, cliquez sur le titre, cela ouvre le descriptif détaillé d’une randonnée.

  • Le Lac de Mison :
    Lac artificiel crée pour l’irrigation, il se situe à cheval sur deux communes et deux départements : Mison dans les Alpes de Haute Provence et Upaix, dans les Hautes Alpes.
    Il accueille plus de 200 espèces d’oiseaux, dont 47 espèces de migrateurs qui nichent dans les roselières, et de nombreux poissons. 140 espèces de plantes y sont présentes.
    Labellisé Tourisme & handicap.
  • Sommet de Lure :
    Les crêtes de Lure s’étirent sur les communes de Lardiers, Saint- Etienne-les-Orgues et Cruis.  Elles offrent un panorama incomparable sur la Provence et les Préalpes de Digne-les-Bains.
    La présence de landes et de pelouses d’altitude constituent l’habitat privilégié de la Vipère d’Orsini, espèce montagnarde qui est protégée sur le plan international et dont les crêtes abritent l’un des derniers bastions Français.
  • Les Mourres de Forcalquier :
    Situés sur la commune du même nom, ces formations géologiques offre un paysage insolite sous forme de protubérance calcaire et marneux dont les formes laissent penser à des champignons.
    Le site des Mourres accueille une flore et une faune spécifique et très sensible comme le genet de Villars, l’orchis de Provence, le lézard ocellé ou le traquet oreillard.
  • Les Gorges d’Oppedette :
    L’un des sites les plus remarquables du département. Les Gorges offrent une importante richesse écologique, aussi bien végétale qu’animale.
    Le village d’Oppedette domine l’entrée des gorges, perché sur son éperon rocheux.
    Labellisé Tourisme & handicap.
  • Les basses gorges du Verdon :
    Situées sur les communes de Quinson et d’Esparron-de-Verdon, le sentier des basses Gorges offre un panorama sur le Verdon d’une rare beauté.
    Les Basses Gorges sont le siège d’une grande richesse écologique avec la présence de chiroptères et d’une avifaune importante.
  • Le lac de L’Escale :
    Cette retenue créée dans les années 60 pour produire de l’électricité et servir à l’irrigation de la plaine de la Durance, abrite aujourd’hui une très grand nombre d’oiseaux.
    Le Lac est aujourd’hui classé en Réserve ornithologique de Haute Provence avec pas moins de 170 espèces d’oiseaux différents.
  • Les pénitents des Mées :
    Formations géologiques de roches sédimentaires spectaculaires et inattendues, appelées Poudingue. La découverte de ce site se fait depuis le centre du village grâce à la création d’une boucle qui passe en crête.
    Ce site abrite des espèces emblématiques comme la molinie tardive, le lucane cerf-volant ou encore le hibou grand duc.
  • Les Eaux Tortes :
    Site remarquable situé à 2250 mètres d’altitude sur la commune de Méolans-Revel, cette vaste zone humide en partie comblée par les sédiments est alimentée entre autre par la fonte du glacier de la Blanche.
    Ce lieu abrite une flore spécifique des marais comme la laîche blanchâtre et la grenouille rousse.
  • L’Ichtyosaure de la Robine :
    Ce reptile marin fossilisé, vieux de 183 millions d’année se situe sur la commune de La Robine-sur-Galabre.
    Il s’agit là d’une découverte paléontologique rare sur le territoire de la Réserve nationale géologique de Haute Provence d’une richesse géologique exceptionnelle.
  • Les Grès d’Annot :
    Formation de falaises et de blocs de grès, ce site géologique est implanté aux portes du village d’Annot. Il représente un paysage singulier et rare au niveau mondial.
    Il abrite de nombreuses espèces de chauves-souris, une avifaune riche ainsi que la présence d’une plante endémique du nom de phalogon des rochers.
  • Les Siréniens de Castellane :
    Véritable cimetière marin vieux de 40 millions d’années, ce site paléontologique unique au monde contient plus de 200 ossements de mammifères marins fossilisés.
    Son accès se fait depuis le parking aménagé situé au Col des Lèques.
  • Point Sublime / couloir Samson :
    Situé sur la commune de Rougon au cœur des Grandes Gorges du Verdon, il offre une vue unique.
    Le Point Sublime est aussi le point de départ ou d’arrivée du sentier Blanc-Martel.
  • Le col d’Allos :
    Situé à cheval sur les communes d’Uvernet-Fours et d’Allos, le col culmine à 2247 mètres d’altitude. Il offre un large panorama sur sommets environnants et constituent un lieu de passage estival important entre les vallées de l’Ubaye et de la Vallée du Haut Verdon.
    La zone humide située sur le versant Verdon abritent des espèces protégées qu’il convient de préserver.
  • Le Vélodrome d’Esclangon :
    Situé au cœur de la Vallée du Bès sur la commune de La Javie et dans la Réserve nationale naturelle géologique de Haute Provence, le panorama du vélodrome offre l’un des plus beaux points de vue des Alpes de Haute Provence.
Espace naturel sensible : Les grès d'Annot ©AD04-Teddy Verneuil
Espace naturel sensible : Les grès d’Annot ©AD04-Teddy Verneuil

Sites Natura 2000

Les Alpes de Haute Provence comptent également 27 sites Natura 2000.

Ces espaces sont également concernées par plusieurs arrêtés préfectoraux de protection de biotope. Leur but est de protéger les espèces menacées de disparition en raison de certaines pratiques économiques et de loisirs non adaptées qui sont de ce fait réglementées.

Pour aller plus loin

Vélodrome d'Esclangon Réserve naturelle géologique de Haute-Provence et du Géoparc de Haute-Provence ©M. Boutin
Espace naturel sensible : Vélodrome d’Esclangon Réserve naturelle géologique de Haute-Provence et du Géoparc de Haute-Provence ©M. Boutin

Pin It on Pinterest